Recette pour un plan d’eau

Être à l’automne 2001 et avoir un peu de mal à trouver la bonne place,
surtout à cause des rangées du verger.
Disposer de 15 mètres de largeur, et rêver d’une forme naturelle.

Se rendre à l’évidence que creuser un trou à deux, c’est mission impossible.
Se faire aider par un tractopelle, et vu, qu’il y a peu de place pour
manoeuvrer entre les arbres, se retrouver avec un trou rectangulaire.
Se consoler alors un peu avec les buttes de la terre du trou.

Laisser mijoter ce chantier pendant l’hiver et partager de temps en temps
les idées sur la suite à donner avec qui vous voudrez.
Ne trouvant pas de solution satisfaisante, laisser mijoter encore
jusqu’ au printemps 2002.

La profondeur du trou est de 1,10 m. Si on veut des plantes dans l’eau, creuser un escalier pour éviter qu’elles se noyent.
Prévoir et couler les fondations des structures lourdes dans l’eau
puis les recouvrir de feutre. Dans notre cas: des piliers pour le ponton,
une buse en béton portant un rocher dans le bassin, et un socle pour chaque rocher sur les bords.
Le grand jour enfin décidé, inviter les amis et leurs amis.
Pour dérouler une bâche qui pèse plus d’une tonne, on rigole bien, on respire et…on tiiire…


Poser des plantes en pots dans les escaliers et les caler avec du sable. Aménager des « plages » sans plantes pour casser le rectangle et planter des végétaux de son choix sur les bords.
Recouvrir la bâche avec des galets.
Construire un ponton sur les piliers dans l’eau, et attendre les beaux jours pour faire quelques plongeons avant que l’eau ne verdisse par les algues.
Attendre 2 bons mois que l’eau se soit bien installée, et y loger carpes et poissons rouges.

Accueil                     L’installation du Parc aux Ânes